Le Moniteur des pharmacies n° 3214 du 03/03/2018
 

Expertise

Autour du médicament

YOLANDE GAUTHIER 


Alors que les solutés hydro-alcooliques (SHA) sont recommandés et largement utilisés depuis les années 2000, en particulier pour l’hygiène des mains en milieu hospitalier, une étude vient troubler les certitudes quant à leur efficacité. Des chercheurs australiens ont observé une augmentation du nombre d’infections nosocomiales à Enterococcus faecium au cours des vingt dernières années. Pour en avoir le cœur net, ils ont analysé plus d’une centaine d’échantillons prélevés en milieu hospitalier entre 1997 et 2015. Et, en testant ces bactéries chez des souris, ils se sont aperçus que les plus récentes étaient dix fois plus résistantes à l’alcool que les plus anciennes. Ces résultats montrent que Enterococcum faecium s’est vraisemblablement adapté aux solutés hydro-alcooliques, en épaississant sa membrane pour devenir moins sensible à l’action de l’alcool. L’étude pourrait ainsi expliquer ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Enquête flash

Etes-vous favorable à un assouplissement des règles concernant la publicité pour les officines ?




Revue

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums


Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK