Le Moniteur des pharmacies n° 3214 du 03/03/2018
 

Vous avez la parole

Questions de comptoir

■  AUDE RAMBAUD 


L’échographie pelvienne permet d’observer les organes situés sous le pelvis : la vessie ainsi que l’utérus et les ovaires chez la femme, la prostate et les vésicules séminales chez l’homme. L’examen est souvent demandé pour la surveillance de certains cancers, la recherche de tumeurs et d’infection, l’exploration d’un syndrome inflammatoire ou encore en cas de grossesse. Le patient doit avoir la vessie pleine au moment de l’examen : boire un demi-litre à un litre de boisson non gazeuse une heure avant et ne pas uriner. L’échographie débute généralement par un examen à travers la paroi abdominale (voie sus-pubienne) puis peut nécessiter l’introduction de la sonde échographique par voie vaginale (voie endovaginale) ou rectale chez l’homme (voie endorectale) pour une meilleure observation des organes. Dans le premier cas, un gel conducteur ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Enquête flash

Avez-vous déjà réfléchi aux services que vous alliez faire payer ?




Revue

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums


Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK