Le Moniteur des pharmacies n° 3213 du 24/02/2018
 

ORDONNANCES MACRON

Stratégies

Vos droits

MAGALI CLAUSENER 

Les employeurs disposent désormais de modèles de lettres de licenciement et peuvent préciser les motifs de licenciement d’un salarié. Ils doivent cependant être vigilants sur le respect des modalités et des droits du salarié.

Les ordonnances « Macron » ont instauré des nouveautés en faveur des employeurs, notamment ceux des très petites entreprises (TPE). Les mesures phares concernent en particulier le licenciement avec le « droit à l’erreur », ou plus justement le droit à préciser les motif de licenciement après notification au salarié, et la création de modèles de lettres de licenciement. « Les lettres de licenciement sont souvent mal rédigées dans les TPE, et cela pouvait conduire les Prud’hommes à juger un licenciement sans cause réelle et sérieuse à la moindre erreur, et à accorder des indemnités au salariés, explique Jean-Luc Legal, responsable des affaires juridiques chez Fideliance. Les modèles de lettre, qui rappellent les droits et obligations du salarié et de l’employeur, et la possibilité pour l’employeur de préciser ultérieurement les motifs de ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Enquête flash

Etes-vous favorable à un assouplissement des règles concernant la publicité pour les officines ?




Revue

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums


Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK