Le Moniteur des pharmacies n° 3213 du 24/02/2018
 

LYNPARZA

Expertise

Nouvelle molécule

YOLANDE GAUTHIER 

Disponible à l’hôpital depuis 2014, l’olaparib (Lynparza) arrive en officine. Cet inhibiteur de l’enzyme poly- (ADP ribose) polymérase (PARP) offre une option thérapeutique pour le traitement d’entretien de certaines patientes atteintes d’un cancer de l’ovaire.

INDICATION Traitement d’entretien des patientes adultes atteintes d’un cancer épithélial séreux de haut grade de l’ovaire, des trompes de Fallope ou péritonéal primitif, récidivant et sensible au platine, qui sont en réponse complète ou partielle à une chimiothérapie à base de platine. Les patientes doivent avoir une confirmation de mutation du gène de prédestination au cancer du sein BRCA (germinale et/ou somatique) avant que le traitement ne soit initié. POSOLOGIE La dose recommandée est de 8 gélules (400 mg) deux fois par jour. La posologie est réduite à 300 mg deux fois par jour en cas d’insuffisance rénale modérée. Lynparza doit être commencé au plus tard 8 ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Enquête flash

Avez-vous déjà réfléchi aux services que vous alliez faire payer ?




Revue

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums


Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK