Le Moniteur des pharmacies n° 3212 du 17/02/2018
 

Expertise

Autour du médicament

ANNE DROUADAINE 


Après une première alerte de l’ANSM sur les risques d’hépatotoxicité liés à Esmya (ulipristal) début janvier, le comité de pharmacovigilance européen (PRAC) vient à nouveau de restreindre l’utilisation de l’ulipristal pour traiter un fibrome utérin. La spécialité fait l’objet d’une réévaluation en raison de signalements européens d’atteintes hépatiques graves chez des patientes. Dans l’attente, le PRAC recommande de ne pas initier de nouveaux traitements par Esmya et de ne pas débuter de nouveaux cycles de traitement (3 mois) chez des patientes précédemment traitées. En outre, une surveillance accrue est recommandée pour les patientes en cours de traitement avec la réalisation d’un bilan hépatique au moins une fois par mois. En cas de transaminases supérieures à deux fois la normale, le traitement devra être arrêté. Par ailleurs, les patientes en cours ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Enquête flash

Envisagez-vous de développer une activité de télémédecine dans votre pharmacie ?




Revue

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums


Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK