Le Moniteur des pharmacies n° 3211 du 10/02/2018
 

SOCIÉTÉS

Services

Transactions

FRANÇOIS POUZAUD 

La SPF-PL est un outil très intéressant pour acquérir et vendre des parts de SEL. Mais, lorsque le pharmacien n’en a plus l’utilité, comment en sortir ? Il peut être judicieux de la fusionner avec sa « société fille », préalablement à la cession.

Au début de son cursus professionnel, le pharmacien constitue sa SPF-PL pour acheter sa première pharmacie et, tel un escargot, conservera cette coquille tout au long de son parcours professionnel. La holding revendra les titres de la première SEL à un repreneur en profitant d’une imposition réduite des plus-values, puis rachètera les titres d’une seconde SEL, et ainsi de suite. La question du devenir de la SPF-PL se pose dans la perspective d’une cessation d’activité, dans le cadre d’un changement d’orientation professionnelle ou d’un départ en retraite. Céder des parts de SPF-PL est la première solution qui vient à l’esprit. Cependant, l’acquéreur ne peut être une autre holding car la réglementation ne permet pas à une SPF-PL d’acquérir les titres d’une ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Enquête flash

Avez-vous déjà réfléchi aux services que vous alliez faire payer ?




Revue

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums


Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK