Le Moniteur des pharmacies n° 3211 du 10/02/2018
 

ACTIVITÉ ÉCONOMIQUE

Temps Forts

Enjeux

Le marché de l’automédication reste fragile et son essor pâtit d’un manque de politique volontariste, déplorent les industriels du secteur. La situation pourrait toutefois se débloquer si le conseil au comptoir, souvent mis en défaut par les enquêtes de consommateurs, devenait systématique et protocolisé. La mise en place d’arbres de décision, garantissant la qualité de la dispensation des médicaments, pourrait en être le point d’orgue.

A chaque bilan négatif de l’évolution du marché de l’automédication (médicaments non prescrits et non remboursés), l’association française de l’industrie pharmaceutique pour une automédication responsable (AFIPA) dresse toujours le même constat d’échec, stigmatisant depuis plusieurs années l’absence de volonté politique de développer ce marché. Le 16e baromètre de l’automédication présenté par cette association le 2 février n’a pas failli à la règle. En 2017, en effet, la conjoncture du marché n’a pas été bonne. En cause, essentiellement, la faiblesse des pathologies saisonnières et le relistage des dérivés de la codéine. Cela s’est traduit par une baisse cinglante des ventes de 3,7 % en valeur l’an dernier. Mais il y a pire ! « ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous

La communication des pharmacies européennes sur le sol français vous fait-elle peur ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !