Le Moniteur des pharmacies n° 3211 du 10/02/2018
 

GROSSESSE

Expertise

Ouverture

YOLANDE GAUTHIER 


L’Agence nationale de sécurité du médicament l’a déjà rappelé à de nombreuses reprises, l’ibuprofène ne doit pas être administré à compter du début du 6e mois de grossesse. Le risque d’atteintes rénales et cardiopulmonaires, parfois irréversibles voire mortelles pour le fœtus et/ou le nouveau-né, est en effet connu. Le Centre de pharmacovigilance de Nord-Pas-de-Calais a même rapporté l’an dernier un cas de fermeture prématurée du canal artériel chez un fœtus après la prise unique de 400 mg d’ibuprofène par une femme enceinte de 8 mois. Mais ne faudrait-il pas proscrire complètement le traitement par ibuprofène pendant toute la durée de la grossesse ? La question n’est pas anodine. En mars 2017, une étude de l’Inserm a établi que la molécule pouvait, chez l’animal, entraîner des ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Enquête flash

Avez-vous déjà réfléchi aux services que vous alliez faire payer ?




Revue

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums


Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK