Le Moniteur des pharmacies n° 3211 du 10/02/2018
 

Vous avez la parole

Questions de comptoir

■  YOLANDE GAUTHIER 


Les dispositifs transdermiques de nicotine utilisés dans le sevrage tabagique ne peuvent pas se substituer l’un à l’autre, à l’exception de Nicotinell et de Nicopatch qui figurent dans le même groupe au Répertoire des génériques. La biodisponibilité des autres spécialités n’a pas été comparée. Pour un même dosage, deux patchs de marque différente peuvent libérer plus ou moins rapidement la nicotine au cours de la période indiquée. La bioéquivalence n’est donc pas garantie. La substitution d’un patch par un autre est ainsi susceptible de provoquer des symptômes de manque (irritabilité, anxiété, troubles du sommeil) ou de surdosage (nausées, maux de tête, palpitations). Source : ANSM.

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Enquête flash

Etes-vous favorable à un assouplissement des règles concernant la publicité pour les officines ?




Revue

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums


Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK