Le Moniteur des pharmacies n° 3210 du 03/02/2018
 

ÇA N’ARRIVE QU’AUX PHARMACIENS

Stratégies

Vos droits

STÉPHANIE BÉRARD 

Une titulaire a été sanctionnée d’une interdiction d’exercer pour avoir délivré des médicaments à base de souches alimentaires et accepté d’honorer des préparations émanant de naturopathes et d’ostéopathes.

LES FAITS Mme A., titulaire d’officine, a accepté d’honorer des prescriptions de préparations magistrales homéopathiques émanant d’homéopathes et de naturopathes, non habilités à prescrire des médicaments. Elle a également préparé et délivré des médicaments homéopathiques à base de souches d’origine alimentaire. La pharmacienne a aussi préparé pour le compte d’une autre pharmacie ces spécialités homéopathiques. Suite à une inspection dans la pharmacie, l’Agence régionale de santé (ARS) d’Ile-de-France forme une plainte à l’encontre de cette titulaire pour complicité d’exercice illégal de la médecine. LE DÉBAT La chambre de discipline du conseil régional de l’Ordre des pharmaciens, puis le Conseil national, considèrent que « les ostéopathes et les naturopathes ne peuvent prendre part à un traitement ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Enquête flash

Envisagez-vous de développer une activité de télémédecine dans votre pharmacie ?




Revue

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums


Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK