Le Moniteur des pharmacies n° 3210 du 03/02/2018
 

RÉACTIONS

Vous avez la parole


Le nombre de préparateurs sur le marché est insuffisant, en cause l'apprentissage cassé par les réformes antérieures. Pour notre part, impossible de trouver un préparateur, d’où le recours au temps partiel d'adjoint. De plus les grandes pharmacies sont plus attractives pour les salariés que les petites. Il faut donc revoir les conditions de maître de stage, et donc l'apprentissage, de A à Z. De plus il faut que les gouvernements cessent de croire que la baisse des prix est l'alpha et l’oméga de la politique de santé. TOUT le système de santé est au bord de l'implosion. Résumons : l'adjoint est une espèce en voie de disparition. Il n'y a pas de raison que ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous

Délivrez-vous encore beaucoup de substituts nicotiniques sans ordonnance ?


Solutions

MON ESPACE FORMATION

L’abonnement au Moniteur des pharmacies inclut désormais l’accès à tous les modules de formation en ligne, dont les modules agréés DPC, sans frais supplémentaires.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !



En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK