Le Moniteur des pharmacies n° 3210 du 03/02/2018
 

Temps Forts

Ouverture


L’ordre des pharmaciens a rappelé fin janvier qu’aucun dispositif médical anti-cystite à base de canneberge ne pouvait plus être commercialisé. Cette disposition en vigueur depuis août 2017 est conforme à une décision de la Commission européenne et à la définition d’un dispositif médical. En décembre, la DGCCRF (direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes) a observé que la vente de ces produits perdurait en ligne ou dans les officines. De nouveaux contrôles doivent avoir lieu.

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Enquête flash

Etes-vous favorable à un assouplissement des règles concernant la publicité pour les officines ?




Revue

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums


Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK