Le Moniteur des pharmacies n° 3209 du 27/01/2018
 

RÉACTIONS

Vous avez la parole

Vous avez la parole


Dans le cadre de ces livraisons il apparaît qu'à aucun moment le patient n'est en contact avec le pharmacien pour la dispensation des ordonnances.
Alors, il faudrait légiférer pour que les honoraires de dispensation (à la boîte ou à l'ordo) ne soient pas perçus dans ce cadre puisqu'aucun acte de dispensation n'est effectué. Et pour conclure l’article, c’est donc le facteur qui délivre l’ordonnance, interroge le patient sur son traitement habituel, détecte d’éventuels effets secondaires, écrit sur les boîtes en s’assurant de la compréhension du patient, répond aux questions et propose les solutions appropriées en cas de difficultés...
Oui mes amis, le facteur est ENFIN devenu pharmacien ! Et c’est ainsi que plus rien ne s’oppose à ce que sa cousine, caissière ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Enquête flash

Etes-vous favorable à un assouplissement des règles concernant la publicité pour les officines ?




Revue

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums


Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK