Le Moniteur des pharmacies n° 3208 du 20/01/2018
 

COURRIER

Vous avez la parole

■  LE CONSEIL DE L'ASSOCIATION FRANÇAISE DES PHARMACIENS CATHOLIQUES (AFPC) 


On se rappellera longtemps en France de l'affaire Levothyrox. Le changement de formulation, initié avec le souci de commercialiser un produit plus stable dans le temps n'a pas fait que des heureux.ses ! Avec le recul, on s'aperçoit que les effets indésirables rapportés paraissent avant tout liés à des déséquilibres thérapeutiques, même lorsque les valeurs de TSH restent dans les normes biologiques. Mais à la suite d'une communication inefficace de la part du fabricant, mais surtout d'un déficit d'explication et de conseil de la part d'une majorité de soignants, un certain nombre d'habitués de cette molécule se sont senti(e)s floué(e)s. Cet exemple est à rattacher à de nombreuses situations au cours desquelles les patients ont le sentiment que leur plainte n'a ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous

Seriez-vous favorable à une interdiction pure et simple du libre accès pour l’automédication en pharmacie ?


Solutions

MON ESPACE FORMATION

L’abonnement au Moniteur des pharmacies inclut désormais l’accès à tous les modules de formation en ligne, dont les modules agréés DPC, sans frais supplémentaires.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !



En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK