Le Moniteur des pharmacies n° 3206 du 05/01/2018
 

ÇA N’ARRIVE PAS QU’AUX AUTRES…

Stratégies

Vos droits

Anne-Charlotte Navarro

Le 16 novembre 2017, la chambre civile de la Cour de cassation a décidé que la vente d’un terrain n’est pas parfaite si le vendeur répond au conditionnel à l’offre d’achat. Explications.

LES FAITS Le 9 septembre 2010, Monsieur M. fait, par écrit, une proposition d’achat de terrains et de bâtiments commerciaux à Monsieur Y. pour le prix de 7 millions d’euros au comptant sans conditions suspensives d’obtention d’un financement. Le 24 septembre 2010, Monsieur Y. répond que la demande d’achat « pourrait convenir à ses attentes ». Il reprend une partie des conditions détaillées dans la demande de Monsieur M. Il lui indique qu’il attend un protocole écrit. Le 25 octobre 2010, un compromis de vente est rédigé. Monsieur M. refuse de le signer car certaines précisions relatives aux biens n’ont pas été indiquées. ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Enquête flash

Constatez-vous un impact du mouvement des Gilets jaunes sur votre activité économique ?




Revue

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums


Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK