Le Moniteur des pharmacies n° 3204 du 16/12/2017
 

Expertise

Autour du médicament

YOLANDE GAUTHIER 


L’International Agency for Research on Cancer (IARC) a classé l’hydrochlorothiazide (HCTZ) comme carcinogène possible chez l’homme. La molécule, photosensibilisante, a notamment été associée à un risque de cancer de la lèvre. D’après une étude danoise publiée dans le Journal of the American Academy of Dermatology, ce diurétique pris au long cours augmente bel et bien le risque de carcinome basocellulaire ou de carcinome à cellules squameuses. Les chercheurs ont analysé 71 533 cas de carcinome basocellulaire et 8 269 cas de carcinome à cellules squameuses diagnostiqués entre 2004 et 2012 au Danemark, comparés respectivement à 1 430 880 et 172 460 cas contrôles. L’exposition à plus de 50 g d’HCTZ (soit environ 6 années de traitement cumulé) multiplie par 1,29 le risque de carcinome basocellulaire, et par 3,98 celui de ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Enquête flash

Votre officine a-t-elle connu une embellie économique, même modeste, en 2017 ?




Revue

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums


Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK