Le Moniteur des pharmacies n° 3198 du 11/11/2017
 

Vous avez la parole

PROPOS RECUEILLIS PAR FRANÇOIS POUZAUD 

Une dispensation à l’unité, dans de rares cas où le conditionnement serait mal adapté aux prescriptions, est-elle selon vous acceptable ?

NON A une ou deux unités près, les boîtes sont toujours adaptées aux durées prescrites par le médecin. Si des unités restent dans la boîte après arrêt du traitement, ce n’est pas à cause de la boîte ni de la prescription, c’est tout simplement parce que le patient est mal observant et qu’il faut donc l’éduquer. Chaque fois qu’il y a une faiblesse dans la chaîne de distribution du médicament, c’est toujours le pharmacien qui essuie les plâtres. La délivrance à l’unité sur des médicaments tels que les antibiotiques nous fera perdre plus de temps que d’argent, tandis que la Sécurité sociale ne récupérera que des miettes en termes d’économies. Et la délivrance à l’unité ne fera que focaliser l’attention sur ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous

Avez-vous octroyé récemment une prime ou une augmentation à vos collaborateurs ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !