Le Moniteur des pharmacies n° 3170 du 25/03/2017
 

Edito

PAR MATTHIEU VANDENDRIESSCHE,

RÉDACTEUR EN CHEF ADJOINT


C’est devenu la marotte de la campagne présidentielle lorsqu’il s’agit de la pharmacie. Contre toute attente, la dispensation de médicaments à l’unité s’est inscrite dans les programmes et les discours de quelques « grands » candidats. Chacun à sa manière. Timide pour Emmanuel Macron. La « vente à l’unité » figure parmi ses bonnes résolutions pour l’économie nationale et l’observance des traitements, mais son conseiller pour la santé, Patrick Pessaux, avait failli la passer sous silence lors de son intervention devant les officinaux, le 11 mars, à PharmagoraPlus… Contraignante pour Benoît Hamon. Il y a un mois, au cours d’un échange avec des internautes sur son site conseilcitoyen2017, le candidat socialiste pousse le bouchon jusqu’à évoquer une prescription à l’unité ! ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous


MON ESPACE FORMATION

L’abonnement au Moniteur des pharmacies inclut désormais l’accès à tous les modules de formation en ligne, dont les modules agréés DPC, sans frais supplémentaires.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !



En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK