Le Moniteur des pharmacies n° 3169 du 18/03/2017
 

Expertise

Autour du médicament

ANNE DROUADAINE 


Dans une nouvelle étude chez l’animal, publiée dans Scientific Reports, des chercheurs de l’Inserm, au sein de l’IRSET (Institut de recherche en santé, environnement et travail), ont montré que la prise d’ibuprofène au premier trimestre de la grossesse entraînait un risque de perturbations du système hormonal dans le testicule fœtal humain, avec des conséquences sur son développement. Concrètement, les chercheurs ont constaté une diminution de la production de testostérone par les cellules de Leydig dans les testicules fœtaux exposés à l’ibuprofène. L’expression des gènes codant le fonctionnement des cellules germinales à l’origine de la formation des spermatozoïdes est par ailleurs réduite. Ces effets ont été décrits pour des doses d’ibuprofène analogues à la posologie classique. L’ANSM a récemment rappelé que l’ibuprofène est strictement contre-indiqué dès le ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous

Délivrez-vous les vaccins anti-Covid-19 à ARNm sous forme de seringues individuelles préremplies aux médecins, infirmiers… ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !



En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK