Le Moniteur des pharmacies n° 3169 du 18/03/2017
 

ÇA N’ARRIVE PAS QU’AUX AUTRES

Stratégies

Vos droits

Anne-Charlotte Navarro

Le temps d’habillage et de déshabillage du salarié donne lieu à une contrepartie, sous deux conditions. C’est ce principe que la Cour de cassation a rappelé, le 1 er mars 2016.

LES FAITS Monsieur X. a été engagé par La Poste le 1er janvier 1996, en qualité de facteur. Lors de son embauche, il lui a été remis une gamme de vêtements portant le logo de l’entreprise. Après plusieurs années, il constate que son temps d’habillage et de déshabillage ne lui est plus rémunéré. Il saisit la justice. LE DÉBAT L’article L. 3121-3 du Code du travail dispose que « le temps nécessaire aux opérations d’habillage et de déshabillage, lorsque le port d’une tenue de travail est imposé par des dispositions légales, des stipulations conventionnelles, le règlement intérieur ou le contrat de travail et que l’habillage et le déshabillage doivent être réalisés dans l’entreprise, fait l’objet de contreparties ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous

La communication des pharmacies européennes sur le sol français vous fait-elle peur ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !