A Nanterre, le retour en force des médecins - Le Moniteur des Pharmacies n° 3167 du 04/03/2017 - Revues - Le Moniteur des pharmacies.fr
 
Le Moniteur des pharmacies n° 3167 du 04/03/2017
 
GÉOMARKETING

Services

Transactions

Auteur(s) : FRANÇOIS POUZAUD 

Avec le centre Médipôle, qui regroupe plus de 30 professionnels de la santé, la densité médicale se renforce à Nanterre. Mais ce n’est pas la seule transformation positive pour une partie des officines de cette commune des Hauts-de-Seine.

Ça bouge au nord de Nanterre ! Le nouveau centre médical privé Médipôle a ouvert ses portes au début du mois de novembre 2016, en face de la gare Nanterre-Université́. A l’origine, en 2013, plusieurs médecins ont créé une SCI qui a financé l’ensemble de la construction et de l’aménagement du pôle médical. Cette société a ensuite loué chacun des cabinets aux différents professionnels, de façon indépendante.

Ouvert de 7 h 30 à 20 h, du lundi au samedi, sur 1 800 m2, Médipôle regroupe plus de 30 professionnels de la santé́ et de nombreuses spécialités : médecine générale, cardiologie, tabacologie, ophtalmologie, chirurgie orthopédique, gynécologie, kinésithérapie, soins infirmiers, psychologie... Un centre dentaire, un cabinet de radiologie (avec IRM), un laboratoire d’analyses et un service de consultations médico-chirurgicales sans rendez-vous complètent l’offre.

Un nouveau quartier et un nouveau site

« Dans une commune où cinq généralistes étaient sur le point de prendre leur retraite, la relève est assurée, plaisante Anne Lefebvre, pharmacienne et consultante. La pharmacie la plus proche se trouve à une centaine de mètres, dans la même rue. Mais il semble que, même si le volume d’ordonnances a sensiblement augmenté dans la commune, la patientèle reste souvent fidèle à son officine habituelle. »

Fort heureusement pour les autres officines, les retombées ne dépendent pas que de ce nouveau pôle d’attraction. Situé à proximité de l’université, Médipôle se trouve à la limite d’un quartier en pleine mutation et pour une part déjà rénové. Il est desservi par les transports en commun (RER et bus).

La zone nord de Nanterre accueille un nouveau quartier, l’éco-quartier Hoche, composé d’un ensemble de 635 logements diversifiés, allant de la maison de ville aux logements collectifs. Les premiers habitants sont arrivés en 2014. La zone abrite également un parc urbain de 1,4 hectare. En y créant de nouvelles liaisons piétonnes, des promenades intérieures et des traversées, les liens entre les quartiers d’habitations Hoche et Rouget de Lisle seront améliorés. Le projet dans son ensemble sera achevé au cours de l’année.

Le site du Docteur Pierre, une opération d’aménagement, accueillera également un ensemble de bureaux et de logements, ainsi qu’un parking ouvert au public. Le bâtiment historique et ses jardins seront réhabilités en espace dédié à l’économie sociale et solidaire. La livraison est envisagée pour ce mois de mars.Enfin, un projet de zone d’aménagement concerté va voir la création d’un campus tertiaire et de locaux destinés à diverses activités : PME, laboratoires high-tech, sites de coworking, services aux entreprises et une plateforme logistique multimodale.

Stabilité assurée pour 8 officines

« Parmi les 24 pharmacies de Nanterre, 8 d’entre elles sont suffisamment proches de cette zone pour être directement impactées par la mise en place progressive de ces projets », indique Anne Lefebvre. Avec 91 114 habitants recensés à ce jour, la population de la ville a augmenté de 4 000 âmes au cours des huit dernières années. « Les projets en cours vont accroître la tendance démographique communale, sans toutefois atteindre le seuil de population permettant l’ouverture d’une nouvelle officine dans la commune, signale-t-elle. Par contre, la localisation des projets, principalement sur les territoires nord, pourrait éventuellement permettre une réorganisation du maillage pharmaceutique local (transfert intra-communal) afin d’harmoniser le réseau officinal conformément à la répartition de la population. »

Enfin, la présence de Médipôle assure, d’une part, la mise en place et le maintien des relations entre les professionnels de la santé, et d’autre part, la coordination des soins délivrés à la population et la stabilité économique des officines du secteur. 

Vos équipes sont-elles prêtes à soutenir le mouvement de grève du 30 mai ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !