Le Moniteur des pharmacies n° 3165 du 26/02/2017
 

Stratégies

Vos droits

EMMANUELLE BONDON 

Dispenser des benzodiazépines hypnotiques et apparentés pour une insomnie n’est pas un geste banal. Indiqués dans les troubles sévères du sommeil, sur quelques jours, leur utilisation au long cours présente un rapport bénéfice/risque défavorable.

MÉCANISME D’ACTION CIBLE : LE RÉCEPTEUR GABA-A Les benzodiazépines se fixent sur des sites de liaison spécifiques au niveau du récepteur de l’acide gamma-aminobutyrique, un neuromédiateur inhibiteur du tonus nerveux central. Cette liaison au complexe GABA-A module l’ouverture d’un canal chlore et est à l’origine de l’action sédative, anxiolytique, anticonvulsivante et myorelaxante des benzodizépines. Le zolpidem et la zopiclone, molécules dites « apparentées aux benzodiazépines », ont une structure chimique différente mais un mécanisme d’action semblable à celui des benzodiazépines. Ils sont uniquement hypnotiques, sans action anxiolytique, myorelaxante ou anticonvulsivante PHARMACOCINÉTIQUE Différentes durées d’action Les différentes molécules se distinguent par leur demi-vie : action prolongée pour le nitrazépam ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous

Vos patients vous demandent-ils des autotests supervisés ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !