Le Moniteur des pharmacies n° 3164 du 19/02/2017
 

EXPÉRIMENTATION

Temps Forts

Focus

EMILIE BOLLINGER  


Dix ans après son premier lancement raté, le sujet du dossier médical partagé (DMP) est désormais confié à l’Assurance maladie qui vient de débuter les premières expérimentations in vivo dans neuf caisses primaires d’assurance maladie (Bas-Rhin, Pyrénées-Atlantiques, Côtes-d’Armor, Doubs, Haute-Garonne, Indre-et-Loire, Puy-de-Dôme, Somme et Val-de-Marne). « Nous avons commencé les premiers tests fin décembre et nous communiquons sur le DMP depuis le 14 janvier, raconte Clémence Lalaut, directrice de la gestion des risques de la CPAM du Val-de-Marne. Dans notre département, nous avons déjà plus de 600 DMP en fonctionnement ». Deux moyens principaux pour les assurés d’ouvrir un DMP : via le site mon-dmp.fr ou auprès d’un accueil de la CPAM. Les professionnels de santé, dont les ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous

La communication des pharmacies européennes sur le sol français vous fait-elle peur ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !