Kunkun à l’unité - Le Moniteur des Pharmacies n° 3164 du 19/02/2017 - Revues - Le Moniteur des pharmacies.fr
 
Le Moniteur des pharmacies n° 3164 du 19/02/2017
 

Edito

Auteur(s) :

PAR LAURENT LEFORT,

RÉDACTEUR EN CHEF

Au Japon, il faudra attendre l’été 2017. Konica Minolta s’apprête à commercialiser Kunkun, un objet connecté qui recueillera les odeurs corporelles à l’aide de capteurs et balancera son verdict sur l’écran du smartphone de son utilisateur. Qui saura ainsi s’il sent mauvais ou pas. En France, pas besoin de Kunkun pour détecter dès maintenant le fumet entêtant d’un sujet mis sur le tapis par Marisol Touraine : la dispensation à l’unité.

La dispensation à l’unité, Benoît Hamon, Emmanuel Macron, Marine Le Pen sont pour. Cette dernière a même déclaré que la vente à l’unité pourrait rapporter 2 milliards d’euros d’économies. Difficile à ce stade de savoir comment la présidente du Front National a abouti à ce chiffre, tant il paraît extravagant.

Dans le camp des contre, actuellement, presque tous les pharmaciens, l’industrie pharmaceutique et le syndicat des médecins libéraux. Lequel pointe de gros problèmes en termes d’hygiène et de traçabilité. Deux arguments à manier avec beaucoup de précautions : des blisters individualisés avec Datamatrix existent déjà…

Quant à l’Inserm, en charge de l’expérimentation menée sur les antibiotiques pour le compte du ministère de la Santé entre 2014 et 2015, il indique « qu’au terme de leur traitement délivré à l’unité, les patients étaient moins nombreux que les autres à vouloir utiliser ultérieurement un antibiotique en automédication ». Comme on peut le lire à travers une réaction à notre actualité sur lemoniteurdespharmacies.fr*, comment pourrait-il en être autrement, vu que le but premier de la délivrance à l’unité des antibiotiques est qu’il n’en reste pas à la fin du traitement ? Ce confrère lecteur, lui, ne manque pas de flair.

* « Dispensation à l’unité : l’expérimentation livre quelques résultats », publiée le 14 février 2017

Vous sentez-vous régulièrement en insécurité dans vos officines ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !