Le Moniteur des pharmacies n° 3164 du 19/02/2017
 

Temps Forts

Ouverture


d’euros d’économies estimées par Marine Le Pen, candidate du Front National, grâce à la dispensation des médicaments à l’unité. Une estimation qui étonne la FSPF, seul syndicat de pharmaciens à soutenir l’expérimentation de la dispensation à l’unité des antibiotiques. Le président de la FSPF, Philippe Gaertner, rappelle que « la dispensation à l’unité n’a aucun intérêt dans les traitements chroniques. Pour éviter le gaspillage, il y a une disposition sur laquelle on peut rapidement revenir, ce sont les conditionnements trimestriels ».

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous

La communication des pharmacies européennes sur le sol français vous fait-elle peur ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !