Le Moniteur des pharmacies n° 3161 du 29/01/2017
 

Expertise

Autour du médicament

YOLANDE GAUTHIER 


Les données s’accumulent en faveur d’une efficacité des inhibiteurs sélectifs de la recapture de la sérotonine (ISRS) dans la prise en charge des cancers. Une étude, parue début 2017 dans Biomedicine & Pharmacotherapy, montre que les ISRS réduisent le risque de cancer du sein, de cancer colorectal ou de cancer du poumon. Ils exerceraient une action oncolytique directe par activation des récepteurs AMPA, induisant une apoptose cellulaire par surcharge calcique des mitochondries. Les ISRS se montrent aussi capables d’améliorer la réponse à des chimiothérapies comme la doxorubicine, la mitomycine C, la vinblastine ou le paclitaxel. Ainsi, la co-administration de fluoxétine et de doxorubicine à des souris porteuses de cellules de cancer du sein résistant à l’adriamycine a permis la régression des tumeurs, alors que les souris traitées par doxorubicine seule, ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous

Délivrez-vous les vaccins anti-Covid-19 à ARNm sous forme de seringues individuelles préremplies aux médecins, infirmiers… ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !



En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK