Le Moniteur des pharmacies n° 3160 du 22/01/2017
 

Expertise

Formation

L’ototoxicité est une manifestation iatrogène potentiellement irréversible après l’arrêt du traitement. Aminosides et dérivés du platine sont les plus incriminés.

De quoi s’agit-il ? Il s’agit de médicaments toxiques pour l’oreille interne ou le nerf auditif. Le mécanisme exact de la toxicité est mal connu, mais les médicaments ototoxiques sont capables de diffuser dans les liquides labyrinthiques et, en fonction de leur tropisme, d’imprégner la cochlée (organe de l’audition) et/ou le vestibule (organe de l’équilibration), où ils provoquent des lésions. Quels en sont les effets ? Les manifestations apparaîssent progressivement ou brutalement. Une atteinte de la cochlée provoque des acouphènes (perceptions sonores anormales à type de sifflements ou de bourdonnements), signe le plus fréquent d’ototoxicité, et/ou une hypoacousie. Une atteinte vestibulaire se manifeste par des ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous


MON ESPACE FORMATION

L’abonnement au Moniteur des pharmacies inclut désormais l’accès à tous les modules de formation en ligne, dont les modules agréés DPC, sans frais supplémentaires.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !



En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK