Le Moniteur des Pharmacies n° 3153 du 03/12/2016
 

L’annuel 2016

RÉPARTITION

François Pouzaud

La baisse des ressources de la répartition s’est poursuivie en 2015. Même si elle se régule, les pertes s’accumulent d’année en année. La profession réclame des mesures concrètes et rapides concernant sa rémunération. Mais le gouvernement reste toujours sourd à son cri d’alarme.


Sans surprise, les baisses de prix sur le médicament remboursable poursuivent le travail de sape sur le chiffre d’affaires et les marges des grossistes même si, depuis deux ans, la cadence de la baisse s’est ralentie. Le direct a moins la cote auprès des pharmaciens. Soucieux de préserver leur trésorerie, ils privilégient de plus en plus les commandes au « fil de l’eau ».Plus de volumes vendus, plus de références, le grossiste s’affirme comme le circuit naturel d’approvisionnement en génériques des officinaux. En 2015, sur les 843 millions d’unités vendues en génériques, la répartition a en livré 585 millions, soit 70 % du marché en volume contre 65 % en 2014. En gagnant des parts de marché sur le direct et la vente des génériques, les répartiteurs parviennent ainsi à mieux limiter la casse. ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous

Avez-vous l'impression que la suractivité liée aux tests et à la vaccination anti-Covid-19 vous fait perdre d'autres clients ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !