Le Moniteur des pharmacies n° 3149 du 03/11/2016
 

Expertise

Autour du médicament

YOLANDE GAUTHIER 


Des chercheurs américains ont étudié des échantillons prélevés dans la bouche de personnes migraineuses et dans celle de personnes non sujettes aux migraines. Ils ont observé que les taux de deux bactéries, Rothia mucilaginosa et Hæmophilus parainfluenzae, étaient significativement plus élevés dans les premiers que dans les seconds. Or ces deux bactéries sont connues pour être des réductrices de nitrates. En transformant les nitrates, présents dans l’alimentation (charcuterie, chocolat, vin, légumes verts…) ou dans des médicaments, en nitrites et en oxyde nitrique, elles amélioreraient la circulation sanguine et pourraient donc induire des maux de tête. L’étude, parue dans la revue mSystems, établit pour la première fois ce lien potentiel entre bactéries réductrices de nitrates et migraines.§

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous

Le signalement des violences intrafamiliales via les pharmacies est-il une bonne mesure ?


Solutions

MON ESPACE FORMATION

L’abonnement au Moniteur des pharmacies inclut désormais l’accès à tous les modules de formation en ligne, dont les modules agréés DPC, sans frais supplémentaires.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !



En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK