Le Moniteur des pharmacies n° 3142 du 10/09/2016
 

Expertise

Questions de comptoir

PAULINE ORBAN 


réponse Non. Les vaccins vivants atténués tels que ceux contre le rougeole-oreillons-rubéole, la varicelle ou la fièvre jaune, sont contre-indiqués chez les patients sous immunosuppresseur. Le risque de survenue de maladie infectieuse vaccinale est trop important. En cas de vaccination incontournable, il est recommandé de réaliser les injections trois semaines avant le début du traitement immunosuppresseur ou trois mois après son arrêt. En revanche, il n’y a aucune contre-indication spécifique pour les vaccins inactivés ou recombinants. Sources : infovac.ch/fr ; Tableau des recommandations vaccinales spécifiques chez les personnes immunodéprimées ou aspléniques, DGS, juin   2012.

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous

Prenez-vous souvent l’initiative de ne pas délivrer l’intégralité d’une ordonnance ?


Solutions

MON ESPACE FORMATION

L’abonnement au Moniteur des pharmacies inclut désormais l’accès à tous les modules de formation en ligne, dont les modules agréés DPC, sans frais supplémentaires.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !



En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK