Le Moniteur des pharmacies n° 3140 du 27/08/2016
 

Vous avez la parole


«Le problème de droit est devant nous. Il est touffu comme dans le cas Médiator. Les familles devront prouver qu’il y a une cause à effet direct entre la prise du valproate et les conséquences dramatiques. Ce n'est ni facile à démontrer, ni forcément toujours vrai. Il ne s'agit pas d'interdire aux femmes épileptiques (ou bipolaires, on les oublie) de procréer, mais d'envisager, en cas de grossesse – et comme on le fait déjà dans bien d'autres pathologies – une alternative moins aléatoire dans l'état actuel des connaissances scientifiques.» Actualité publiée le 24   août 2016 sur lemoniteurdespharmacies.fr

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous

Vaccinez-vous plus de patients que ce à quoi vous vous attendiez ?


Solutions

MON ESPACE FORMATION

L’abonnement au Moniteur des pharmacies inclut désormais l’accès à tous les modules de formation en ligne, dont les modules agréés DPC, sans frais supplémentaires.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !



En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK