CONDAMNATION DE L’ETAT POUR NON TRANSPOSITION DE LA DIRECTIVE « CONGÉS » - Le Moniteur des Pharmacies n° 3128 du 14/05/2016 - Revues - Le Moniteur des pharmacies.fr
 
Le Moniteur des Pharmacies n° 3128 du 14/05/2016
 

Temps forts

INSTANTANÉS

Auteur(s) : Anne-Charlotte Navarro

Le 6 avril 2016, le tribunal administratif de Clermont-Ferrand a condamné l’Etat pour non transposition de la directive européenne du 4 novembre 2003. Cette dernière prévoit que « tout travailleur bénéficie d’un congé annuel payé d’au moins quatre semaines », quelle que soit la durée du travail effectif. Or la réglementation française n’est pas conforme à ce div. En effet, selon le Code du travail, « le salarié en arrêt de travail pour maladie d’origine non professionnelle n’acquiert pas de jours de congé, sauf si la convention collective le prévoit ». A l’officine, les salariés en arrêt maladie acquièrent des congés à hdiv de 15 jours maximum. L’Etat devait mettre en conformité la législation avec cette directive, ce qu’il n’a pas fait. C’est pourquoi, le tribunal administratif l’a condamné à verser à un salarié une indemnité égale aux jours de congés dont il aurait dû bénéficier.

Vous sentez-vous régulièrement en insécurité dans vos officines ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !