La rubéole - Le Moniteur des Pharmacies n° 3127 du 07/05/2016 - Revues - Le Moniteur des pharmacies.fr
 
Le Moniteur des Pharmacies n° 3127 du 07/05/2016
 

Expertise

FORMATION

Auteur(s) : Anne Drouadaine

En France, la rubéole touche chaque année moins de 30 femmes enceintes et quelques cas de rubéoles congénitales malformatives sont décrits. L’objectif de la vaccination est l’élimination de la rubéole congénitale, aux conséquences potentiellement graves.

De quoi s’agit-il ?

• La rubéole est une infection virale aiguë, contagieuse, généralement bénigne, due à un virus de la famille des Togavirus.

• Il s’agit d’une infection redoutée durant la première moitié de la grossesse, chez les femmes enceintes non immunisées qui peuvent transmettre le virus au fœtus.

Comment se transmet-elle ?

• La contamination s’effectue par l’intermédiaire de gouttelettes de salives contenant le virus, soit lors de toux, éternuements, mouchages, contact par les mains souillées, soit lors de contacts étroits avec des personnes infectées ou par des objets contaminés (mouchoirs, jouets).

• La contagiosité s’étend d’une semaine avant le début de l’éruption cutanée jusqu’à au moins 4 jours après. Les personnes malades ne présentant pas d’éruption cutanée sont aussi contagieuses.

• Il existe aussi une voie de transmission maternofœtale à travers le placenta. Les nourrissons atteints d’une infection congénitale rubéoleuse (malformative ou non) peuvent excréter le virus pendant au moins 1 an.

Quels sont les symptômes ?

• Asymptomatique dans 50 % des cas, la rubéole se manifeste par une éruption cutanée morbilliforme qui peut être précédée de malaises, céphalées, fièvre modérée ou conjonctivite. Des adénopathies peuvent également survenir et persister durant 1 à 2 semaines derrière les oreilles et dans la région du cou.

• Chez l’enfant, l’éruption est le plus souvent le premier symptôme et débute au niveau du front et du visage avant de se poursuivre sur le tronc et les membres. Elle dure de 1 à 4 jours et prend la forme de petites taches roses, plus claires que celles de la rougeole.

• Chez l’adulte, la rubéole peut occasionner de rares complications : éventuellement une inflammation des articulations (arthrite) au niveau des mains et des pieds. Ce type de complication survient quasi exclusivement chez la femme. Elle se traduit par des arthralgies qui durent plusieurs jours.

• Au cours de la grossesse, si la rubéole est acquise avant 20 semaines d’aménorrhée, elle peut entraîner chez l’enfant à naître un retard de croissance, des atteintes oculaires, une surdité, une paralysie des membres, des malformations cardiaques voire des troubles du développement. Une surveillance biologique et médicale est donc impérative durant la grossesse. En cas de primo-infection rubéolique avant 20 semaines d’aménorrhée, la femme enceinte est adressée à un centre spécialisé. Dans ce cas, une interruption thérapeutique de grossesse peut être acceptée.

Quels sont les traitements ?

• Prise en charge de la fièvre : ne pas trop se couvrir, boire régulièrement, aérer et maintenir la température à 19 °C. Administrer des antipyrétiques si nécessaire mais pas d’aspirine (risque de syndrome de Reye).

Prise en charge des douleurs articulaires : paracétamol ou anti-inflammatoires stéroïdiens.

Quels sont les moyens de prévention ?

• Le principal moyen de prévention est la vaccination par le vaccin trivalent rubéole-oreillons-rubéole (ROR) selon le schéma vaccinal suivant : 1re injection à 12 mois, 2e entre 16 et 18 mois.

• Pour les personnes nées depuis 1980, un rattrapage est recommandé pour obtenir au total 2 doses de ROR à au moins 1 mois d’intervalle quels que soient les antécédents vis-à-vis de ces trois maladies.

• Pour les femmes nées avant 1980 non vaccinées ayant un projet de grossesse, les professionnels de santé nés avant 1980 non vaccinés et sans antécédent connu de rubéole : la vaccination est réalisée avec une dose du vaccin ROR.

EN PRATIQUE

Projet de grossesse : veiller à la mise à jour des vaccinations, notamment contre la rubéole.

Vaccin ROR contre-indiqué durant la grossesse. Eviter toute grossesse dans le mois suivant la vaccination.

Le vaccin ROR est gratuit pour les enfants et les jeunes jusqu’à 17 ans révolus. Pour bénéficier de la gratuité, le vaccin doit être prescrit sur une ordonnance isolée comprenant la mention « vaccin ROR gratuit ». Pour les autres assurés, il est remboursé à 65 %.

Sources : ameli.fr ; OMS ; Vidal? ; « Maladies éruptives de l’enfant », Revue du praticien, volume 6, 3 octobre 2013, calendrier des vaccinations et recommandations vaccinales 2016, http://bit.ly/1MVAClf

Prévoyez-vous de fermer votre officine le 30 mai prochain en signe de protestation ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !