L’UDGPO veut soigner ses relations avec les laboratoires - Le Moniteur des Pharmacies n° 3126 du 30/04/2016 - Revues - Le Moniteur des pharmacies.fr
 
Le Moniteur des Pharmacies n° 3126 du 30/04/2016
 
PARTENAIRES

Cahier spécial

PharmagoraPlus 2016

Auteur(s) : FRANÇOIS POUZAUD

Lors d’une réunion publique de son conseil d’administration organisée pendant le salon PharmagoraPlus, l’Union des groupements de pharmaciens d’officine (UDGPO), forte de 16 groupements et de plus 7 500 pharmacies, a présenté son mode de gouvernance. « Il est à la fois souple et adaptable, ce qui nous permet de réagir rapidement aux événements et de nous engager aussi bien dans des actions de fond (lobbying auprès des autorités) que dans des actions concrètes (procès contre Leclerc et Doctipharma) », explique Laurent Filoche, son président. Sur le dossier prioritaire des centrales d’achats pharmaceutiques (CAP), l’UDGPO souhaite avoir des rapports adultes avec les laboratoires pharmaceutiques par l’intermédiaire de tiers de confiance (IMS, GERS, Offisanté). « Chargés de suivre les sorties des officines, ces prestataires permettront d’avoir un pilotage précis des accords passés avec les laboratoires », explique-t-il. L’UDGPO souhaite également assainir le système de distribution : « La fin des rétrocessions pourra être envisagée lorsque les CAP fonctionneront. »

« Réunion publique du conseil d’administration », UDGPO

Prévoyez-vous de fermer votre officine le 30 mai prochain en signe de protestation ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !