Le Moniteur des Pharmacies n° 3126 du 30/04/2016
 

Stratégies

INTERVIEW

Matthieu Vandendriessche

Politique commerciale, segments porteurs, cohérence de l’offre : le nouveau président du laboratoire Arkopharma dévoile la stratégie du leader européen de la phytothérapie.


Vous avez pris les commandes d’Arkopharma en juillet 2015. Quelle est votre stratégie ?J.C. : Nous visons d’ici trois ans le trio de tête de trois segments en particulier : l’anxiété et le stress, les troubles articulaires, la baisse de forme. Ce sont des segments où nous pouvons renforcer notre offre et notre présence. La minceur, par exemple, n’a pas été retenue car elle permet aujourd’hui peu de marge de progression. Votre laboratoire va-t-il poursuivre ses lancements tous azimuts, quitte à donner l’impression de se disperser ?J.C. : Depuis sa création en 1980, Arkopharma a comptabilisé plus de 1 740 enregistrements et AMM tous pays confondus. Ce n’est pas de la dispersion, ni pour occuper le terrain, mais parce que cela fait sens. Nous voulons proposer des produits qui présentent un intérêt en termes de composition, avec ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous

Des personnes refusent-elles de se faire tester quand vous leur annoncez qu'elles doivent régler le test antigénique Covid-19 ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !