Le Moniteur des Pharmacies n° 3126 du 30/04/2016
 

Temps forts

INSTANTANÉS

Anne-Charlotte Navarro


Le 26 avril 2016, l’Autorité de la concurrence a rendu un avis sur les projets d’arrêtés encadrant le commerce électronique de médicaments. L’institution considère que ces textes réglementent de façon disproportionnée cette activité. L’autorité souligne qu’outre la confusion entre les dispositions obligatoires et facultative des arrêtés, le régime de la vente en ligne de médicament sera discriminatoire par rapport à la vente au comptoir. Le cyberpharmacien sera obligé de questionner le patient, sur entre autres, le diagnostic médical et ses bilans biologiques, de rédiger une intervention pharmaceutique à chaque délivrance. Il devra également être engagé dans une démarche qualité dont le cahier des charges reprend les règles ISO 9001. Ces exigences provoqueront un surcoût pour le pharmacien.

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous

La communication des pharmacies européennes sur le sol français vous fait-elle peur ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !