Le Moniteur des Pharmacies n° 3125 du 23/04/2016
 

DON DU SANG

Expertise

AUTOUR DU MÉDICAMENT

Anne Drouadaine


Paru au Journal officiel du 10 avril, l’arrêté fixant les critères de sélection des donneurs de sang s’étoffe de dispositions relatives à la prise de certains médicaments. Ainsi, en raison d’effets tératogènes potentiels pour les enfants à naître, le don de sang peut être contre-indiqué durant le traitement et après son arrêt. Par exemple, la prise d’acitrétine (Soriatane) et de vismodegib (Erivedge) contre-indique le don de sang jusqu’à 2 ans après la dernière prise.D’autres spécialités ont une durée d’ajournement du don plus courte : 6 mois pour le dutastéride (Avodart, Combodart), 1 mois pour l’alitrétinoïne (Toctino) et l’isotrétinoïne (Roaccutane…), 1 semaine pour le valproate de sodium (Dépakine…), le raloxifène (Evista, Optruma), le finastéride (Chibro-Proscar, Propecia), le topiramate (Epitomax), le carbimazole (Néo-Mercazole), le méthotrexate (Novatrex) et les sels de lithium. Pour le misoprostol ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous

Les mouvements sociaux actuels ont-ils une répercussion sur votre activité économique ?


Solutions

MON ESPACE FORMATION

L’abonnement au Moniteur des pharmacies inclut désormais l’accès à tous les modules de formation en ligne, dont les modules agréés DPC, sans frais supplémentaires.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !



En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK