ÉPISODE 3 Comment arrêter de fumer ? - Le Moniteur des Pharmacies n° 3124 du 16/04/2016 - Revues - Le Moniteur des pharmacies.fr
 
Le Moniteur des Pharmacies n° 3124 du 16/04/2016
 
UNE ANNÉE DANS LA VIE DE MADAME MARTIN

Expertise

FEUILLETON

Auteur(s) : Anne Drouadaine

Madame Martin vient à la pharmacie renouveler son traitement et se faire dépanner pour sa pilule Minidril. L’occasion d’aborder le problème de l’association explosive pilule, tabac et diabète…

Jeudi 31 mars

– MME DORVAULT, ADJOINTE (AU COMPTOIR) : Bonjour madame Martin. Que puis-je pour vous ?

– MME MARTIN : Je viens renouveler mon traitement de metformine. Depuis l’augmentation du dosage, les nausées sont revenues. J’espère que ça ne va pas durer ! J’aurais besoin aussi que vous me dépanniez pour ma pilule Minidril.

– Vous n’avez plus d’ordonnance ?

– Non, elle est terminée.

– A quand remonte votre dernière visite chez le gynécologue ?

– Un peu plus d’un an, mais j’ai repris rendez-vous, j’y vais bientôt.

– Et vous fumez toujours ?

– Oui…

– Je vais appeler votre gynécologue car, en plus du tabac, votre diabète n’est pas très équilibré ces derniers temps. Elle vous proposera probablement une autre contraception.

– Bonjour, docteur Flamel. Madame Valérie Martin souhaiterait que je la dépanne pour sa pilule Minidril. Mais son diabète est mal équilibré ces derniers temps et elle fume toujours ! J’aurais souhaité avoir votre avis.

– DOCTEUR FLAMEL (GYNÉCOLOGUE) : Vous faites bien de m’alerter. Je dois la voir dans un peu plus d’une semaine. Dites-lui de m’apporter ses dernières analyses lors de la consultation et délivrez-lui une plaquette en attendant. Je vous faxe l’ordonnance.

– L’ADJOINTE À MME MARTIN : Le docteur Flamel autorise la dispensation. Il faudra que vous lui ameniez votre dernier bilan sanguin lors de la consultation. Mais vraiment, vous devriez arrêter de fumer. En plus, au niveau pulmonaire, ce serait plus facile pour faire du sport.

– MME MARTIN : Ah ! mais j’ai oublié de vous en parler. J’ai acheté un bracelet connecté ! Je suis à 6 000 pas quotidiens maintenant. Bon, pour le tabac, on verra plus tard. Mais pourquoi est-ce un problème avec la pilule ?

– Le tabac augmente fortement les risques cardiovasculaires sous pilule. Et le diabète mal équilibré est également un facteur de risque cardiovasculaire. L’addition des deux multiplie les risques. Je vous donne déjà une brochure sur l’arrêt du tabac, elle comprend quelques questions pour faire le point sur votre consommation tabagique.

– D’accord, j’en discuterai avec la gynéco. Merci. Au revoir.

Mercredi 6 avril

MME MARTIN (DANS LA RUE) : Pff, ces nausées, c’est vraiment casse-pieds. J’aimais mieux quand j’avais l’ancienne dose de metformine. Allez, je téléphone vite fait au cabinet de radiologie avant que ça ne ferme. Dans mon bilan complet, le docteur Dubois veut que je fasse une radio des poumons. J’espère qu’ils ne vont rien trouver.

Mardi 12 avril

DR DUBOIS (DANS SON CABINET) : Les résultats de la radio des poumons de madame Martin sont arrivés. Il y a juste une petite tache qui m’inquiète. Je vais l’envoyer passer un scanner pour être sûr.

Vendredi 15 avril

MME MARTIN À SA FILLE (DANS UN CAFÉ) : Je m’inquiète un peu. Le docteur Dubois veut que j’aille passer un scanner à cause d’une ombre sur la radio des poumons que j’ai faite l’autre jour.

– MYLÈNE : C’est peut-être juste par précaution. Mais déjà si tu arrêtais la cigarette au lieu d’en allumer une toute les 2 minutes.

– Tu exagères ! Pour une fois qu’on est en terrasse !

– Et le médecin ne te dit pas d’arrêter quand tu vas le voir ?

– Si, mais bon… Tiens, même le pharmacien m’en a parlé cette semaine ! Il m’a même donné une brochure pour évaluer ma consommation tabagique. Je dois l’avoir dans mon sac. C’est vrai que tout ça m’inquiète. C’est peut-être le bon moment pour arrêter.

– Tiens, c’est pas mal, il y a plein de questions, on va les faire ensemble si tu veux. « En arrêtant de fumer, je voudrais protéger ma santé, faire des économies… Pas du tout/un peu/assez/beaucoup ? ». Ah, les dernières propositions sont très bien : « Ne plus être imprégné de l’odeur du tabac » et « Retrouver une bonne haleine ». En voilà une bonne idée !

– Eh bien c’est ma fête ! Mais tu as raison, je cocherais bien « beaucoup » à « Faire plaisir à mes proches » et « Mieux respirer ».

– Il y a aussi un test pour évaluer ta dépendance à la cigarette. C’est imprononçable ce truc : le test de Fagerström. On le fait ?

Test sur la dépendance physique, dit « Test de Fagerström »

I. Le matin, combien de temps après votre réveil allumez-vous votre première cigarette ?

• dans les 5 minutes 3

• entre 6 et 30 minutes après 2

• entre 31 et 60 minutes après 1

• après 1 heure ou plus 0

• Trouvez-vous qu’il est difficile de vous abstenri de fumer dans les endroits où c’est interdit ?

• oui 1

• non 0

Alors, combien de temps après le réveil fumes-tu ta première cigarette ?

– Environ 15 minutes après.

– Trouves-tu difficile de t’abstenir de fumer dans les endroits où c’est interdit ?

– Non, pas trop.

– A quelle cigarette de la journée renoncerais-tu le plus difficilement ?

– Celle du matin après le café.

– Combien de cigarettes fumes-tu par jour en moyenne ?

– Une dizaine…

– N’importe quoi, c’est juste le matin ça !

– Bon, une petite vingtaine alors, peut être un peu plus quand je suis stressée.

Mais toujours dehors, jamais dans la maison ou la voiture, je ne veux pas intoxiquer ta sœur et ton frère, surtout lui avec son asthme.

– Encore heureux ! Et fumes-tu à un rythme plus soutenu le matin que l’après-midi ?

– Non je ne crois pas.

– Fumes-tu lorsque tu es malade au point de devoir rester au lit presque toute la journée ?

– Oui, ça n’arrive pas souvent mais la dernière fois que j’ai eu la grippe, je me suis quand même traînée sur le balcon pour fumer une ou deux fois dans la journée.

– Bon, tu as un total de 6 points, c’est-à-dire que tu es moyennement dépendante au tabac. Il ne te reste plus qu’à en parler avec le pharmacien ou le médecin pour trouver la meilleure méthode pour arrêter. Ah, tu peux même fixer déjà la date de ton arrêt !

– C’est pas si facile, je vais y réfléchir… Et ça me laisse le temps d’en parler avec la gynécologue car je ne suis pas sûre d’y arriver toute seule. Tiens, Mamie m’appelle.

– ARLETTE LAMBERT : Bonjour ma chérie, c’est terrible ! Le médecin vient de passer à la maison pour ton père… Il l’a trouvé pas bien, il respirait mal, et il le fait hospitaliser.

Nous remercions le Dr Brice Le Taillandier pour son aimable relecture.

L’ESSENTIEL À RETENIR

• Le tabac associé au diabète et à la pilule estroprogestative multiplie considérablement les risques d’accident cardiovasculaire.

• Le test de Fagerström permet d’évaluer simplement et rapidement la consommation et la dépendance tabagique.

• La metformine peut entraîner des troubles digestifs pouvant compromettre l’observance. Il est nécessaire d’augmenter les doses de façon progressive et de vérifier la tolérance du traitement

Sources : fedecardio.org ; tabac-info-service.fr ; Cespharm.

Vous sentez-vous régulièrement en insécurité dans vos officines ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !