Olivier Guyot lâche la bride - Le Moniteur des Pharmacies n° 3123 du 09/04/2016 - Revues - Le Moniteur des pharmacies.fr
 
Le Moniteur des Pharmacies n° 3123 du 09/04/2016
 
MANAGEMENT

Stratégies

L’ÉQUIPE

Auteur(s) : Stéphanie Bérard

Dans cette officine de 10 salariés, le titulaire a su créer une atmosphère détendue et conviviale où toutes les décisions sont prises collégialement. Résultat : une équipe soudée et aucun non-dit.

Le management ? « Le pharmacien n’y est pas formé. Pour moi, ce n’était pas inné ! », s’exclame Olivier Guyot. Depuis qu’il a repris la pharmacie familiale installée à la périphérie de Saumur (Maine-et-Loire) en 2007, Olivier Guyot a appris sur le tas le métier de manager. « Je ne suis pas un patron directif, je préfère le relationnel et la bonne humeur pour que tous mes collaborateurs soient contents de venir travailler chaque matin. »

Cet esprit d’équipe, le titulaire de 38 ans le cultive d’abord par des rituels symboliques. Galette des rois, goûters et célébrations d’anniversaire ponctuent agréablement le quotidien des 10 collaborateurs de la Pharmacie Guyot. Qui se prennent au jeu. « Il a même fallu organiser un roulement si on ne voulait pas se retrouver avec quatre galettes des rois à manger dans la journée ! »

Management participatif

Plusieurs fois par an, le titulaire invite son équipe à dîner au restaurant à l’occasion d’une naissance, d’un mariage, mais aussi – et surtout – pour récompenser de bons résultats de vente. « Par exemple, il y a quelques semaines, pour fêter les chiffres de vente d’une animation, je leur ai demandé de choisir entre un repas ensemble ou une prime. Ils ont préféré un dîner dans un très bon restaurant. »

Dans cette ambiance bon enfant où le tutoiement est fréquent, pas de non-dits ni de sujets tabous. « Une fois par mois, une réunion est organisée pour aborder tous les sujets qu’ils souhaitent et qu’ils me transmettent trois jours avant. » Problèmes rencontrés au comptoir, nouveau référencement, organisation d’une animation, mais aussi desiderata de congés, doléances, conflits… Et les décisions se prennent collégialement. « Je ne décide rien sans en avoir discuté avec toute l’équipe. »

Ce management participatif dénote la priorité qu’Olivier Guyot accorde au capital humain. « J’ai mis beaucoup de moyens dans les ressources humaines pour développer des compétences », explique-t-il. Avec trois pharmaciens employés pour un chiffre d’affaires de 2,4 millions d’euros, le titulaire est largement au-delà de l’effectif minimal imposé par la loi, sans compter les cinq préparatrices, l’opticien et le responsable du back-office. Un choix assumé qui permet aux salariées d’avoir leur domaine réservé : les bébés, l’homéopathie, l’aromathérapie, la parapharmacie, l’orthopédie… Là aussi, Olivier Guyot a choisi de ne rien imposer. « Chacun a choisi son domaine de compétences lors de l’entretien annuel d’évaluation. » Sans conflit ni heurts.

Manager en étant aussi proche de ses salariés a-t-il ses limites ? « Oui, confesse le titulaire, car la notion de patron passe au second plan. » Parfois, le titulaire doit alors reprendre sa place et s’imposer comme manager, par exemple lorsque des retards sont répétés ou pour recadrer un collaborateur. Un rôle qu’Olivier Guyot assume à contrecœur. « Je sais que je dois être plus ferme, mais je manage aussi avec ma personnalité, qui est conciliante », avoue-t-il. Alors, le titulaire a souvent du mal à refuser un jour de congé à ses collaboratrices. Quitte à en faire plus et à travailler 70 heures dans la semaine pour compenser. « Ce sont mes collaborateurs qui me conseillent de lever le pied et de prendre une journée de repos. »

Peu importe : en se positionnant sur un pied d’égalité avec ses salariés, des liens se sont tissés et l’équipe est soudée. « Je travaille avec le cœur et mes employés s’en rendent compte », insiste Olivier Guyot.

REPÈRE

PHARMACIE GUYOT

• LIEU : Saint-Hilaire-Saint-Florent.

• CHIFFRE D’AFFAIRES : 2,4 millions d’euros.

• EFFECTIF : 10 salariés (3 pharmaciennes, 5 préparatrices, un opticien et un responsable du back-office).

• ESPACE DE VENTE : 200 mètres carrés (dont un espace optique et de matériel médical).

• TITULAIRE : Olivier Guyot, diplômé de l’université d’Angers en 2006.

Vous sentez-vous régulièrement en insécurité dans vos officines ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !