Le Moniteur des Pharmacies n° 3121 du 26/03/2016
 

Expertise

AUTOUR DU MÉDICAMENT

Anne Drouadaine*, Yolande Gauthier**


Décriée pour ses effets d’annonce peu étayés, la société Biosantech espère toujours solliciter une AMM en 2018 pour son candidat vaccin contre le VIH. Elle s’appuie sur des résultats qu’elle juge prometteurs (réduction du rebond viral et ADN viral non détectable 24 mois après l’injection du vaccin chez 3 sujets sur les 50 de l’essai). Problème : interrogé par Le Généraliste, le Pr Jean-François Delfraissy, directeur de l’ANRS France recherche Nord & Sud sida-HIV hépatites, déclare qu’ « il n’existe aucune donnée solide sur l’effet de ce vaccin sur les cellules infectées et le DNA proviral ». Dont acte.

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous

Des personnes refusent-elles de se faire tester quand vous leur annoncez qu'elles doivent régler le test antigénique Covid-19 ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !



En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK