Le Moniteur des Pharmacies n° 3121 du 26/03/2016
 

CODE DE DÉONTOLOGIE

Temps forts

INSTANTANÉS

Matthieu Vandendriessche


La mention d’une clause de conscience dans le nouveau code de déontologie, dont la finalisation est annoncée par l’Ordre des pharmaciens d’ici à l’été, est en bonne voie. « Nous sommes la seule profession de santé à ne pas en disposer, cela me pose un problème », indique Alain Delgutte, président de la section A de l’instance ordinale. Cette clause, attachée à chaque pharmacien, devra prévoir d’orienter la demande du patient vers un confrère. Ce débat vient d’être relancé par le refus de vente de stérilets par Bruno Pichon, titulaire à Sallebœuf, une commune girondine de près de 2 000 habitants. Sur plainte de Pierre Béguerie, président de l’Ordre régional d’Aquitaine, le pharmacien a été sanctionné le 11 février par la chambre disciplinaire d’une interdiction d’exercer durant la première semaine de mai. Bruno Pichon ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous

Délivrez-vous encore beaucoup de substituts nicotiniques sans ordonnance ?


Solutions

MON ESPACE FORMATION

L’abonnement au Moniteur des pharmacies inclut désormais l’accès à tous les modules de formation en ligne, dont les modules agréés DPC, sans frais supplémentaires.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !



En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK