Dépistage du cancer de la prostate : trop de dosages de PSA - Le Moniteur des Pharmacies n° 3121 du 26/03/2016 - Revues - Le Moniteur des pharmacies.fr
 
Le Moniteur des Pharmacies n° 3121 du 26/03/2016
 

Temps forts

INSTANTANÉS

Auteur(s) : Anne-Charlotte Navarro

Bien que le bénéfice du dépistage individuel du cancer de la prostate par mesure du taux d’antigènes prostatiques ne soit pas démontré, ce dosage reste couramment pratiqué. 30 % des hommes de plus de 40 ans en ont réalisé un en 2009, et 27 % en 2014. Une proportion qui reste encore « élevée, en particulier chez les plus âgés », estiment les divs d’une étude parue dans le Bulletin épidémiologique hebdomadaire du 22 mars 2016. Deux brochures, l’une pour les médecins généralistes et l’autre pour les patients, rappellent que le dosage du PSA et le toucher rectal sont insuffisamment fiables comme tests de dépistage.

Vous sentez-vous régulièrement en insécurité dans vos officines ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !