Le Moniteur des Pharmacies n° 3121 du 26/03/2016
 

Expertise

AUTOUR DU MÉDICAMENT

Anne Drouadaine*, Yolande Gauthier**


L’ANSM alerte sur le risque de mésusage des spécialités Mercalm, Nausicalm (dimenhydrate) et Nautamine (diphénhydramine) particulièrement par les adolescents et jeunes adultes à des fins récréatives, mais aussi chez des patients souffrant de troubles psychotiques ou ayant des antécédents d’abus ou de pharmacodépendance. L’ANSM recommande d’être particulièrement vigilants face à toute demande suspecte et rappelle que ces spécialités ne doivent plus être en accès libre depuis octobre 2015.

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous

Des personnes refusent-elles de se faire tester quand vous leur annoncez qu'elles doivent régler le test antigénique Covid-19 ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !



En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK