Le Moniteur des Pharmacies n° 3119 du 12/03/2016
 

Éditorial

Laurent Lefort


A la question « Etes-vous suffisamment informé des effets secondaires des médicaments » posée par Le Parisien le 7 mars dernier, 90 % des quelque 5 000 votants ont répondu « Non ! ». Faut-il pour autant tout dire aux patients sur le sujet ? Tout officinal qui se respecte a en magasin sa propre anecdote sur un patient qui a stoppé net la prise d’un médicament simplement après avoir lu une « notice parapluie ».Là réside d’ailleurs l’intérêt de la plaquette d’informations que la Haute Autorité de santé (HAS) a mise en ligne le 4 mars. Intitulée « Faire dire, communiquer avec son patient », elle dresse les étapes successives qui permettent de s’assurer que les informations délivrées ont été comprises par le patient. D’abord, « expliquer lentement, à l’aide de mots simples, d’images, de schémas, avec empathie et respect », « en laissant au patient ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous

Des personnes refusent-elles de se faire tester quand vous leur annoncez qu'elles doivent régler le test antigénique Covid-19 ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !



En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK