Le Moniteur des Pharmacies n° 3116 du 20/02/2016
 

Éditorial

Laurent Lefort


S’il ne fallait retenir qu’un point de la grande conférence de la santé qui s’est tenue le 11 février dernier, c’est bien le débat qui a jailli autour du troisième cycle des études médicales (voir notre article p. 10 ainsi que vos nombreuses réactions aux actualités publiées en lien avec le sujet sur lemoniteurdespharmacies.fr). Alors, 5, 6 ou 8 années d’études en pharma ? Les partisans du 8 mettent en avant la sécurité de la dispensation des médicaments, le développement de suivis personnalisés, l’amélioration de l’observance, la conciliation médicamenteuse entre la ville et l’hôpital, le rapprochement des exercices des médecins et des pharmaciens. Voilà un contenu incontestablement alléchant. Mais pourquoi qualité et quantité devraient-ils se confondre ? Faire mieux peut passer par une optimisation de l’existant, non ? Certains stages et cours « obligatoires » en fac ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous

Mènerez-vous les futurs entretiens pharmaceutiques des patients sous anticancéreux oraux ?


Solutions

MON ESPACE FORMATION

L’abonnement au Moniteur des pharmacies inclut désormais l’accès à tous les modules de formation en ligne, dont les modules agréés DPC, sans frais supplémentaires.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !



En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK