Brintellix - Le Moniteur des Pharmacies n° 3115 du 13/02/2016 - Revues - Le Moniteur des pharmacies.fr
 
Le Moniteur des Pharmacies n° 3115 du 13/02/2016
 

Nouveaux produits

PRESCRIPTION

Auteur(s) : Anne Drouadaine

La vortioxétine vient élargir la famille des antidépresseurs. Disponible depuis une semaine, le médicament n’est cependant pas encore pris en charge par la Sécurité sociale. Contrairement aux autres antidépresseurs disponibles, l’arrêt brutal du traitement est possible.

Indication

Brintellix est indiqué dans le traitement des épisodes dépressifs majeurs caractérisés chez l’adulte.

Mode d’action

La vortioxétine module directement l’activité des récepteurs sérotoninergiques et inhibe le transporteur de la sérotonine. Elle permet ainsi la modulation de la neurotransmission dans plusieurs systèmes : principalement la sérotonine, mais aussi la noradrénaline, la dopamine, l’histamine, l’acétylcholine, le GABA et le glutamate.

Posologie

La posologie initiale recommandée chez les patients adultes âgés de moins de 65 ans est de 10 mg une fois par jour.

Selon la réponse au traitement, la dose peut être augmentée jusqu’à 20 mg une fois par jour au maximum ou diminuée à 5 mg une fois par jour.

Chez les personnes âgées de 65 ans et plus, la posologie initiale doit être la posologie minimale de 5 mg une fois par jour. En cas de posologie supérieure à 10 mg une fois par jour, la prudence est recommandée.

Brintellix doit être administré avec un verre d’eau et peut être pris avec ou sans aliments.

Brintellix peut être arrêté sans réduction progressive de la dose.

Contre-indications

Brintellix ne doit pas être utilisé en cas d’hypersensibilité à la vortioxétine ou à un excipient.

Il est également contre-indiqué avec les inhibiteurs de la monoamine-oxydase non sélectifs et les inhibiteurs sélectifs de la MAO-A.

Grossesse et allaitement

Brintellix ne doit pas être utilisé durant la grossesse sauf si l’état clinique de la patiente l’exige.

En raison d’une probable excrétion de la vortioxétine dans le lait, il est nécessaire d’arrêter soit le traitement, soit l’allaitement en tenant compte des bénéfices pour l’enfant et la femme.

Effets indésirables

Des nausées surviennent très fréquemment, plus souvent chez les femmes que chez les hommes.

Des rêves anormaux, des sensations vertigineuses, des troubles gastro-intestinaux (diarrhée, constipation, vomissements) et un prurit (voire un prurit généralisé) surviennent fréquemment.

Ces effets indésirables sont généralement légers et modérés et surviennent durant les 2 premières semaines de traitement. Ils ne nécessitent généralement pas d’arrêt du traitement.

Interactions médicamenteuses

La vortioxétine est contre-indiquée avec les IMAO non sélectifs et sélectifs de la MAO-A en raison du risque de syndrome sérotoninergique.

Eviter également l’association de médicaments sérotoninergiques (tramadol, triptans…) et de millepertuis.

La prudence est recommandée avec les médicaments abaissant le seuil épileptogène, le lithium, le tryptophane et les médicaments anticoagulants oraux ou antiplaquettaires.

L’association à des médicaments inhibiteurs du CYP2D6 peut induire des effets indésirables plus importants et nécessiter une réduction posologique de Brintellix.

FICHE TECHNIQUE

Liste I, boîte de 28 comprimés pelliculés en forme d’amande, non remboursé par la Sécurité sociale.

→ Vortioxétine 5 mg pour un comprimé rose, PPI : 19,90 €, AMM : 34009 277 080 2 2.

→ Vortioxétine 10 mg pour un comprimé jaune, PPI : 39,80 €, AMM : 34009 277 081 9 0.

→ Vortioxétine 15 mg pour un comprimé orange, PPI : 48,80 €, AMM : 34009 277 082 5 1.

→ Vortioxétine 20 mg pour un comprimé rouge, PPI : 59,80 €, AMM : 34009 277 083 1 2.

Lündbeck SAS : 01 79 41 29 00

L’AVIS DE LA HAS

– Service médical rendu modéré.

– Absence d’amélioration du SMR (ASMR V).

– Population cible estimée entre 1,7 et 2,7 millions de personnes.

LES ÉPISODES DÉPRESSIFS MAJEURS

Qu’est-ce que c’est ?

Selon le DSM-5 (Diagnostic and Statistical Manual of Mental Disorders), un épisode dépressif majeur ou caractérisé est diagnostiqué en présence, presque tous les jours depuis au moins 2semaines, d’au moins 5symptômes parmi les 9suivants et dont au moins l’un des 2premiers : humeur dépressive constante, perte d’intérêt et du plaisir, perte d’appétit souvent associée à une perte de poids, troubles du sommeil, agitation ou ralentissement psychomoteur, fatigue, sentiment de dévalorisation ou de culpabilité, difficultés de concentration, d’attention et de mémorisation et des idées suicidaires. L’anxiété, la souffrance et l’impact sur la vie professionnelle et/ou sociale est constante.

Qui touchent-ils ?

Selon les études, la dépression toucherait entre 2,6 et 4,1 millions d’adultes en France, avec une majorité de femmes et de personnes à revenu mensuel et/ou à niveau socioculturel faibles. La dépression peut avoir plusieurs origines : psychique (événement tel qu’un décès, une séparation, une perte d’emploi…), organique (maladie de Parkinson, démences, AVC…), toxique ou iatrogène (dépresseurs du système nerveux central, bêtabloquants…). Le risque de dépression est accru en cas d’antécédent familial mais les facteurs génétiques ne sont pas seuls en cause : ils sont associés à l’environnement.

Quelle est la physiopathologie de la dépression ?

La physiopathologie de la dépression n’est pas totalement élucidée mais elle implique les systèmes de neurotransmission. Une diminution des taux synaptiques de noradrénaline, de dopamine et/ou de sérotonine est notamment observée chez les sujets dépressifs.

Delphine Guilloux

L’AVIS DU PHARMACOLOGUE Denis Richard, hôpital Laborit (Poitiers)

Vortioxétine : un apport modeste pour le patient

L’efficacité de la vortioxétine (Brintellix) a été évaluée par la Haute Autorité de santé (HAS) au vu de 14 études contrôlées.

Etudes vs placebo à court terme. Ces 12 études multicentriques, randomisées, en double aveugle, visaient à évaluer l’efficacité de la vortioxétine par rapport à celle du placebo. Dans 5 d’entre elles, les patients recevaient aussi un contrôle actif (venlafaxine 225 mg/j ou duloxétine 60 mg/j).

Dans 5 études, l’efficacité de la vortioxétine sur la diminution des symptômes dépressifs s’est révélée supérieure à celle du placebo pour au moins une dose d’antidépresseur (à 5, 10 ou 20 mg/j). Toutefois, 5 autres études n’ont pas mis en évidence de différence significative entre la vortioxétine et le placebo : un biais dans la sélection des patients et les conditions des études expliqueraient cette tendance. Une étude a montré une supériorité de la vortioxétine vs placebo sur le dysfonctionnement cognitif associé à la dépression à 8 semaines. La HAS regrette qu’il n’y ait pas eu de comparaison directe entre la vortioxétine et les contrôles actifs (duloxétine, venlafaxine).

Etude vs agomélatine. Une étude multicentrique, randomisée, en double aveugle conduite sur 12 semaines vs agomélatine (Valdoxan), a porté sur 495 patients : elle a conclu à une supériorité statistique de la vortioxétine, sans que la différence soit cliniquement pertinente.

Prévention des rechutes. Une étude multicentrique, randomisée, en double aveugle, ayant inclus 400 patients, a montré que ceux-ci avaient une probabilité significativement plus faible de récidive à 24 semaines (13 %) que ceux sous placebo (26 %).

La vortioxétine n’aura donc pas d’impact supplémentaire en termes de santé publique dans la prise en charge de l’épisode dépressif majeur : elle offre une alternative aux traitements déjà disponibles.

Dites-le au patient

– En cas d’oubli, prendre la dose suivante à l’heure habituelle, sans doubler la dose.

– Alerter à propos du risque de syndrome sérotoninergique, lequel se traduit par les signes suivants : agitation, hallucinations, coma, tachycardie, hyperthermie, hyperréflexie, nausées, vomissements, diarrhée. Le cas échéant, arrêter immédiatement Brintellix et instaurer un traitement symptomatique.

– Ne pas prendre de préparations à base de millepertuis durant le traitement (incidence des effets indésirables augmentée, dont le syndrome sérotoninergique).

Vous sentez-vous régulièrement en insécurité dans vos officines ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !