Le Moniteur des Pharmacies n° 3114 du 06/02/2016
 

VALPROATE ET DÉRIVÉS

Médicaments

Anne Drouadaine


Depuis le 1er janvier 2016, les règles de dispensation du valproate et dérivés (Dépakine, Dépakote…) sont strictes et imposent, pour les femmes en âge de procréer, une prescription initiale annuelle d’un spécialiste (neurologue, psychiatre ou pédiatre selon la spécialité) et un accord de soins signé. Cette restriction a été prise afin d’éviter au maximum le risque d’exposition pendant la grossesse pouvant conduire à des malformations congénitales et à des troubles graves du développement chez les enfants exposés in utero. En pratique, les femmes concernées n’ont pas toutes pu consulter un spécialiste dans les temps et se présentent à l’officine avec une ordonnance émanant d’un généraliste. L’Agence nationale de sécurité des médicaments (ANSM) autorise donc un « délai de souplesse » et la délivrance exceptionnelle du traitement. Cependant le pharmacien doit, lors de cette délivrance, rappeler ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous

Des personnes refusent-elles de se faire tester quand vous leur annoncez qu'elles doivent régler le test antigénique Covid-19 ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !