Le Moniteur des Pharmacies n° 3114 du 06/02/2016
 

CHÔMAGE DES ADJOINTS

L’événement

François Pouzaud

Pour lutter contre le chômage, Manuel Valls compte donner davantage de pouvoirs aux régions. Petite lueur d’espoir pour les pharmaciens adjoints touchés de façon inégale par ce fléau selon les régions. Explications.


Plus élevé que le taux de chômage national (10 %), celui des adjoints (11,2 %) n’en finit pas de grimper : + 60 % en 5 ans tous secteurs d’activité confondus, selon une étude réalisée par l’OMPL. Sur les 3 280 demandeurs inscrits à Pôle emploi, près de la moitié (47 %) au chômage y sont depuis plus d’un an, et 15 % depuis plus de 3 ans. Les 25-35 ans et les plus de 50 ans sont les tranches d’âge les plus touchées. Par ailleurs, le chômage des adjoints frappe sans discernement salariés à temps plein (55 %) et salariés à temps partiel (45 %). Les raisons de ce phénomène sont faciles à comprendre. Les adjoints sont les premières victimes des baisses de CA et de rentabilité des officines, et donc des mesures de licenciement. Par ailleurs, les reprises ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous

Des personnes refusent-elles de se faire tester quand vous leur annoncez qu'elles doivent régler le test antigénique Covid-19 ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !