Pétition d’où viens-tu ? - Le Moniteur des Pharmacies n° 3113 du 30/01/2016 - Revues - Le Moniteur des pharmacies.fr
 
Le Moniteur des Pharmacies n° 3113 du 30/01/2016
 
AZORUBINE E122

Médicaments

Auteur(s) : Anne Drouadaine

Une pétition, lancée sur Internet (change.org) par une certaine Nathalie Bernard – dont on ne sait rien –, demande le retrait de l’azorubine ou colorant E122 des aliments et des médicaments, dont Doliprane suspension buvable. Selon Nathalie Bernard, l’E122 est « présagé [sic] cancérigène » et augmenterait le risque d’hyperactivité chez l’enfant.

L’azorubine est en réalité inclassable quant à sa cancérogénicité d’après le CIRC (Centre international de recherche sur le cancer). Interdit aux Etats-Unis, ce colorant est bien autorisé au sein de l’Union européenne avec des règles d’étiquetage spécifiques pour les denrées alimentaires en contenant, qui doivent mentionner : « peut avoir des effets indésirables sur l’activité et l’attention chez les enfants ». Concernant les médicaments, en tant qu’excipient à effet notoire, l’Agence nationale des produits de santé impose la mention suivante : « peut provoquer des réactions allergiques ».

Le laboratoire Sanofi souligne quant à lui que la quantité d’azorubine administrée pour une dose journalière maximale de Doliprane est d’environ 1/100e de la dose journalière acceptable d’E122.

Vous sentez-vous régulièrement en insécurité dans vos officines ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !