Abasaglar - Le Moniteur des Pharmacies n° 3113 du 30/01/2016 - Revues - Le Moniteur des pharmacies.fr
 
Le Moniteur des Pharmacies n° 3113 du 30/01/2016
 

Nouveaux produits

PRESCRIPTION

Auteur(s) : Yolande Gauthier

Abasaglar renferme de l’insuline glargine, analogue de l’insuline humaine d’action lente. Ce médicament est un biosimilaire de Lantus. Même s’il en diffère seulement par la composition en excipients (utilisation d’oxyde de zinc au lieu de chlorure de zinc), Abasaglar ne peut pas être substitué à Lantus.

Indications

Abasaglar est indiqué dans le traitement du diabète sucré de l’adulte, de l’adolescent et de l’enfant à partir de 2 ans.

Mode d’action

– L’insuline et ses analogues diminuent la glycémie en stimulant la captation périphérique du glucose, notamment dans les muscles squelettiques et le tissu adipeux, et en inhibant la production hépatique de glucose.

– L’insuline inhibe par ailleurs la lipolyse dans l’adipocyte ainsi que la protéolyse, et stimule la synthèse des protéines.

Posologie

– Le schéma posologique est adapté individuellement.

– L’administration a lieu une fois par jour, à n’importe quel moment de la journée mais toujours au même moment chaque jour.

– Des ajustements peuvent être nécessaires en cas de modification du poids corporel ou du mode de vie du patient, de changement d’heure d’administration ou de survenue de tout événement pouvant augmenter la susceptibilité à l’hypo- ou l’hyperglycémie (prise de médicament, maladie intercurrente…).

– L’injection s’effectue par voie sous-cutanée, en effectuant une rotation des sites d’injection au sein d’une zone cutanée donnée.

Contre-indications

Abasaglar ne doit pas être utilisé en cas d’hypersensibilité à la substance active ou à l’un des excipients.

Grossesse et allaitement

– Abasaglar peut être utilisé pendant la grossesse si nécessaire.

– Une adaptation de la dose d’insuline et du régime alimentaire peut être requise pendant l’allaitement.

Effets indésirables

– L’hypoglycémie est l’effet indésirable le plus souvent observé. Il survient lorsque la dose d’insuline est supérieure aux besoins.

– Des réactions au site d’injection ou une lipohypertrophie sont également fréquentes.

Interactions médicamenteuses

– Un ajustement de la dose d’insuline glargine peut être nécessaire en cas de prise de médicaments susceptibles d’augmenter l’effet hypoglycémiant (IEC, fibrates, disopyramide, fluoxétine, antidiabétiques oraux, IMAO, salicylés, antibiotiques de type sulfamides…) ou de le réduire (corticoïdes, diurétiques, œstrogènes et progestatifs, médicaments sympathomimétiques, hormones thyroïdiennes, antipsychotiques atypiques, inhibiteurs de protéase…).

– Les bêtabloquants, la clonidine, les sels de lithium et l’alcool peuvent potentialiser ou atténuer l’action hypoglycémiante de l’insuline.

Conservation

– Avant ouverture, conserver au réfrigérateur entre + 2 et + 8 °C. Ne pas placer la boîte près du congélateur ou d’une poche de congélation.

– Après la première utilisation, le stylo prérempli ou la cartouche dans le stylo à insuline peuvent être conservés pendant 28 jours au maximum à une température inférieure à 30 °C, à l’abri de la chaleur directe ou de la lumière directe.

FICHE TECHNIQUE

Insuline glargine 100 unités/ml de solution injectable incolore, liste II, prix hors honoraires de dispensation : 44,54 €, remb. SS à 65 %.

→ Boîte de 5 stylos préremplis KwikPen de 3 ml, AMM : 34009 300 162 1 3.

→ Boîte de 5 cartouches de 3 ml, AMM : 34009 300 161 6 9.

Lilly : 01 55 49 34 34

L’AVIS DE LA HAS

– Service médical rendu important.

– Pas d’amélioration du service médical rendu (ASMR V).

– Population cible comprise entre 811 400 et 813 200 patients.

Dites-le au patient

– Les unités sont spécifiques à l’insuline glargine. Elles ne correspondent pas aux UI ni aux unités utilisées pour les autres analogues de l’insuline. Tout changement de type ou de marque d’insuline nécessite un contrôle médical strict.

– Bien remettre le capuchon du stylo après chaque injection pour protéger le produit de la lumière.

Vous sentez-vous régulièrement en insécurité dans vos officines ?


Décryptage

NOS FORMATIONS

1Healthformation propose un catalogue de formations en e-learning sur une quinzaine de thématiques liées à la pratique officinale. Certains modules permettent de valider l'obligation de DPC.

Les médicaments à délivrance particulière

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

Moniteur Expert

Vous avez des questions ?
Des experts vous répondent !